17 janvier 2017

 

Sans titre 15

Sans titre 1

 

 

  

Sans titre

 

SEPTEMBRE 2016

Ben Aaronovitch - Le dernier apprenti sorcier, Tome 1 : Les rivières de Londres

2011 - 413p. Urban fantasy

"L'agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu'au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel... s'il n'était mort depuis plus d'un siècle ! Et Peter n'est pas au bout de ses surprises : recruté par l'inspecteur Nightingale, il intègre l'unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer vampires. sorcières et autres créatures de la nuit ; maintenir la paix entre les forces occultes de Londres ; tenir à distance les divinités trop entreprenantes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d'incantations bizarres et pour le moins rébarbatives. Peter doit en passer par là, s'il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres...."

Vous l'aurez compris, c'est l'histoire d'un jeune flic qui se retrouve muté dans la brigade du surnaturel. Ils sont deux, lui et son immortel de chef et ça dépote! Je l'ai donc lu en septembre et je suis actuellement au tome 3, je vais pas très vite mais je jongle avec le livre du mois en même temps (car oui, on tient bon!!). 

J'ai adoré, tout simplement,  Peter enquête sur un magicien qui rend les gens polymorphes avant de leur faire exploser la tête, c'est bien écrit, drôle, bien ficelé et très prenant. Par contre en VO, "Les rivières de Londres" c'est le titre de la série, donc ne soyez pas surpris s'il y a ÉNORMÉMENT de descriptions de la ville et... de ses rivières ;)

Sans titre 6Sans titre 6Sans titre 6Sans titre 6Sans titre 6hy

 

 

Sans titre

 

OCTOBRE 2016

Oscar Wilde - Le Portrait de Dorian Gray

1890 - 416p. Littérature Anglaise/Fantastique

"Le héros de l'unique roman d'Oscar Wilde doit rester éternellement jeune : son portrait seul sera marqué progressivement par le temps, les vices, les crimes, jusqu'au drame final.
Dans ce chef-d'œuvre de l'art fin de siècle (1890), l'auteur a enfermé une parabole des relations entre l'art et la vie, entre l'art et la morale, entre le Bien et le Mal. Les apparences du conte fantastique, et du roman d'aventures, où le crime même ne manque pas, fascinent le lecteur ébloui par les dialogues étincelants de l'auteur de théâtre, les paradoxes de l'esthète, la phrase du poète. La tragédie vécue par l'écrivain, le bagne, le déshonneur, la mort prématurée laissent ainsi, lisse et pur, son roman unique."

Bon sang que j'ai eu du mal avec celui-là! Les deux personnages principaux sont insuportables: quand Dorian s'exprime, il ne parle pas, il s'écrit. Il est très théâtral et ça a le don de m'enerver. Il est tellement facile à manipuler, n'arrive à avoir une personnalité qu'en copiant celle de son meilleur ami . Il est inintéressant au possible, quand Sybille est arrivée je me suis dit que ça allait s'arranger, qu'il allait enfin s'écarter de l'influence de "son meilleur ami" et bien non. Merci Sybille de ton intervention... Je ne suis pas fan de philosophie et ce roman n'utilise ses dialogues que pour nous expliquer les idées et la façon de penser de Dorian et de Lord Henry. C'est long, surtout quand on adhère pas à leur visions des choses: la vraie bonté n'existe pas, tout acte est égoïste, donc tout peut se justifier, rien n'a de conséquence tant qu'on arrive à occulter la morale... bla bla bla... Ajouter à ça un chapitre 11 d'une trentaine de pages qui vous fait la liste de toutes les pierres, instruments de musiques et bouts de tissus que Dorian aura acquis au long de sa vie et vous vous faites une idée. Si vous êtes portés sur la philosophie, les notions de bien et de mal, la manipulation, tentez votre chance, si vous avez besoin d'un minimum d'action pour tenir, je ne vous le conseille pas. Je mets quand même la moyenne parce qu'il y a quand même du bon, les derniers chapitres m'ont plu. Mais trop long. 

 

Sans titre 6Sans titre 6Sans titre 6hySans titre 6sSans titre 6s

 

Posté par Jolie-Chaussette à 22:39 - Le Book Club - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur SEPTEMBRE 2016 Ben Aaronovitch - Le dernier

Nouveau commentaire